Triathlon de Deauville 2017 : Dans les baskets d’une bénévole

Temps de lecture : 9 min

 

Le week-end du 24 / 25 juin c’était la 6e édition du Triathlon International de Deauville. Un événement incontournable en Normandie pour les amoureux de Swim Bike Run. Et comme tout événement de cette ampleur, il n’aurait pas été possible sans la présence de nombreux bénévoles. Je vous propose de découvrir un (tout) petit aperçu de l’envers du décor. Dans les baskets d’une bénévole …

 

 

POURQUOI J’AI VOULU ÊTRE BÉNÉVOLE ?

 

Comme certains le savent, je devais être au départ du Trideauville moi aussi… Mais ma périostite en a décidé autrement. Bref, je vous passe l’épisode larmoyant de la « déception ultime » et j’en viens toute de suite à mon envie de participer quand même, d’une manière ou d’une autre à cet événement. En plus, si mon expérience de supportrice commence à atteindre le niveau confirmé, je n’avais encore jamais été bénévole sur ce type d’organisation et pour une course qui me tient à cœur.

 

 

COMMENT DEVENIR BÉNÉVOLE ?

 

J’ai donc envoyé un e-mail à l’équipe Exaequo Communication en charge de l’organisation du triathlon pour savoir s’il était possible de devenir bénévole le dimanche. Je souhaitais garder mon samedi dispo pour pouvoir supporter Ellie, Tristan et Clem qui s’engageaient sur le longue distance pour la première fois.

Aucun souci ! J’ai eu une réponse super sympa et des interlocuteurs toujours réactifs et disponibles. Le petit plus c’est qu’ils sont super arrangeants. J’ai demandé à rejoindre la Team bénévole de Lilie et encore une fois, aucun problème pour me placer là où j’avais envie d’être : Ravitaillement vélo le matin et course à pied l’après-midi.

À ce stade, je n’avais plus qu’à attendre les instructions par mail la semaine qui précéderait la course. Bon point : j’ai bien reçu les sms et mails qui nous indiquaient clairement nos postes respectifs, nos responsables avec leurs coordonnées, les horaires de prise de poste, les différents contacts et lieux, etc. Nickel, j’ai eu toutes les infos nécessaires pour arriver au triathlon sans la moindre appréhension.

 

L’AMBIANCE TRIDEAUVILLE

 

Samedi matin. Levée 6h00 … Aïe. Arrivée à Deauville dès 8h00 pour aller chercher mon pack bénévole : Un beau maillot jaune « Nous sommes #trideauville », une casquette Harmonie Mutuelle (J’aurais préféré une casquette Hoka One One 😉 ) et un pass pour accéder à l’ensemble des ravitaillements. #Multipass

 

 

J’ai profité du samedi et de mon rôle de supportrice pour vivre à fond le triathlon et son ambiance simplement démente ! Je n’oublierai jamais le départ du longue distance, la musique et le speech qui m’ont limite fait un nœud au ventre. Une première journée forte en émotion et un premier coup de fatigue.

L’organisation avait prévu une solution d’hébergement à l’hippodrome de Deauville pour les bénévoles mais avec les Caen Runners nous avions réservé un mobile-home au camping. Soirée courte mais sympathique en perspective : pasta party, échange des photos et récits instagram à gogo.

 

NOUS SOMMES #TRIDEAUVILLE

 

Dimanche … levée 5h45. Outchhh Nous devions être à la logistique pour 6h45 et nous avions déjà un peu de retard. Le matin nous étions 4 sur le ravito Vauville avec Lilie, Marion et Mathiew.

En arrivant nous nous sommes rendu compte qu’aucun véhicule n’avait été prévu pour nous amener jusque là-bas. Petit couac de l’organisation et une ambiance pas terrible pour démarrer la journée. Pas du tout ce que j’avais imaginé en me proposant bénévole.

Finalement on nous a prêté la Mini de la logistique. 7 KM plus tard nous voilà sur le parcours vélo du Découverte. Le soleil s’est montré timidement pendant qu’on montait l’installation. Et grâce à un peu d’avance sur le planning, nous avons eu le temps de reprendre la voiture, trouver la boulangerie la plus proche et se faire un bon gros petit déj qui nous permettrait de tenir toute la journée.

 

 

De retour au ravito, tout est allé assez vite car la partie natation du Découverte a été annulée à cause de la mer trop agitée. Moment d’euphorie, la team s’est mise à dire pas mal de bêtises, à chanter, à déconner. Enfin l’ambiance tant attendue. Rigolade et bataille d’eau, c’est ça l’envers du décor des bénévoles !!

 

 

Les cyclistes ont commencé à défiler et là j’ai compris qu’être bénévole sur ce genre de ravitaillement est bien plus difficile que ce que je pensais. Les premiers arrivaient si vite qu’il leur était impossible d’attraper correctement nos bouteilles. Ils les faisaient littéralement voler sur la route.

 

 

Quand les gros pelotons de milieu de course débarquent, la difficulté change. Cette fois c’est plus simple de donner l’eau et la nourriture puisqu’ils roulent moins vite mais ils sont bien plus nombreux et il faut être vraiment très réactif et concentré. Il faut appréhender l’arrivée de chaque vélo et accompagner le mouvement au moment de tendre les ravitaillements. Un détail super important car les bouteilles deviennent de véritables projectiles et les bananes transforment la route en patinoire. #Mario #TeamBananaaaaa

Nous avons eu énormément de remerciements !! La matinée s’est déroulée sans problème, le nettoyage était bien organisé et nous avons pu partir assez vite. En arrivant à Deauville nous ne pouvions plus entrer dans la zone du triathlon avec le véhicule … Les gars ont été sympas et nous ont proposé de leur laisser la voiture pour que nous puissions partir sans attendre que le passage soit à nouveau accessible.

 

 

LE RAVITO DES BÉNÉVOLES

 

À midi chaque bénévole a reçu un panier repas qui contenait 2 sandwiches, une barre de céréales, une banane et une bouteille d’eau. Parfait pour attaquer l’après –midi. OKLM au ravito final. Un petit coin de paradis qui nous a coupés un peu de l’effervescence du triathlon.

 

 

« ON NE JETTE PAS L’ÉPONGE !! »

 

Après le déjeuner nos sommes partis installer le ravito « éponge » sur le parcours course à pied puis nous avons eu le temps de voir le départ du M pour encourager tous les Caen Runners en course. C’est agréable d’avoir cette liberté pendant la journée et c’est grâce aux talkies de l’organisation qui nous donne les infos en direct pour que nous puissions être organisés et prêts au bon moment, sans pour autant être bloqués toute la journée sur nos stands respectifs.

 

 

Les éponges, c’est un poste assez rigolo. Les triathlètes étaient heureux d’avoir un peu de fraicheur car nous étions placés en fin de boucle de course à pied. Autant vous dire que nous avions le même coup de rush que le matin quand les coureurs se sont mis à arriver en masse. On s’est clairement fait ALLUMER ^^ Des éponges partout, nous étions trempés ! Mais quel bonheur de partager ce moment avec eux d’aussi prêt. De pouvoir encourager chacun et pousser ceux qui luttent pour qu’ils ne « jettent pas l’éponge » ahah. On a même pu courir un peu à côté d’un triathlète pour le motiver et lui redonner le smile. J’adore. « Aller, aller !! », « Bientôt la médaille !! », « Chaque pas te rapproche de l’apéro !! » Nous avions un petit mot pour tout le monde et nous faisions tout pour que la course se déroule et se termine au mieux.

18h30. Ça se termine … Après avoir nettoyer et ranger notre ravito, nous avons pu rejoindre le reste de la team. Tous lessivés, morts de fatigue. Une petite séance photo sur la plage avec les mythiques parasols de Deauville et nous voilà sur la route du retour pour un BBQ tous ensembles histoire de clore en beauté ce week-end sportif !!

 

 

GROSSE FATIGUE

 

Il faut savoir une chose si tu veux être bénévole. Tu seras épuisé ! Tu seras cramé par le soleil et tu auras mal aux pieds. Mais la fatigue vient aussi du fait que toute la journée tu donneras tout ce que tu as. Tu canaliseras toute ton énergie pour l’offrir tout simplement à ceux qui en ont besoin. Et tu finiras la journée complétement vidé… Alors à ce moment-là, quand tu rêveras de ton lit et d’un plateau-télé … Quand éventuellement tu te demanderas « Pourquoi j’ai fait ça » ^^ Souviens-toi que chaque triathlète avait besoin que tu sois là, à ce moment-là, pour lui.

Personnellement, pendant mes propres courses, je ne passerai plus de la même manière devant les ravitos. Ce ne sont pas simplement des gens sympas qui sont venus filer un coup de main parce qu’il en avait la possibilité. Ce sont d’autres héros du triathlon qui donnent énormément d’eux-même et sans lesquels il n’y aurait pas de course, pas de winner, pas de finnisher, pas de médaille. Merci à tous les bénévoles que j’ai eu l’occasion de croiser sur mes courses !!!

 

 

ET SI C’ÉTAIT À REFAIRE ?

 

Si je devais faire un bilan de cette première expérience, je dirais que les seuls bémols ont été : l’organisation pour nous amener au ravito Vauville, le retour en voiture, la casquette harmonie mutuelle ^^ et le manque de bénévoles supplémentaires aux éponges pendant le rush.

A part ces quelques broutilles, c’est une expérience extra ! L’équipe de l’organisation est vraiment disponible. On prend bien soin des bénévoles. Nous avons de la reconnaissance et c’est vraiment agréable.

Le cadre du Triathlon International de Deauville est magnifique, les triathlètes sont géniaux et toujours plus nombreux. Le public est présent, investi et rigolo.

Ma team a été mortelle ! Un vrai bonheur du début à la fin. Un grand merci à eux pour cette journée parfaite. Bananaaaaaa

Et l’année prochaine ?? Simplement bien penser à prendre mes lunettes de soleil. (Oubliées toute la journée du samedi. Ce qui m’aura valu un coup de soleil aux yeux et un lundi matin très très difficile… ) Je renfilerai la casquette bénévole pour une journée seulement puisque… Oui … Je compte bien en découdre avec l’Olympique. Trideauville2018 prépare toi, j’arrive !

 

 

Kate.

Photos: Sbr-latouchefranche, Marion, Aurélie et Laurent Lachèvre

 

 

 

5 Comments
  • Marion. F

    27/06/2017 at 13:11 Répondre

    Et bien… Tu as tout dit !!!!Très complet!! Une très très belle expérience passée avec vous ! J’ai bien ri en lisant ton récit !!! Et les photos parlent d’elles mêmes! J’adore 😍
    #PerfectResum !!✌
    la Team Banana🍌 reviendra à coup sûr !!

    • sbrkate

      28/06/2017 at 14:43 Répondre

      Oh que oui, de retour l’année prochaine !!!! <3

  • Trailerfougueux

    27/06/2017 at 16:14 Répondre

    Comme tu le dis ça nous aide beaucoup quand on court! Perso à chaque fois que je vous voyais mon allure augmentait 😉

    Et le fait de vous connaitre en rajouté une couche! bref vous avez été super 🙂

    Bravo aux bénévoles! Sans vous nos perfs seraient moins bien

  • Sbstn Bch

    30/06/2017 at 16:17 Répondre

    Joli récit!
    Un grand merci aux bénévoles, c’est une évidence!
    Sympa en tous cas de jeter un oeil à l’envers du décor ^^

    • sbrkate

      30/06/2017 at 16:45 Répondre

      Merci pour ce message qui fait plaisir 🙂

Post a Comment